• Navarrosse - Boucle 15.3
  • Navarrosse - Boucle 15.3
  • Navarrosse - Boucle 15.3
Départ
Rue Des Anguillons
40600 Biscarrosse

Arrivée
Route Des Lacs
40600 Biscarrosse

2 h 36 min
12.3 km
Très facile

Le circuit serpente au coeur de la chaine des étangs, formée progressivement jusqu'au XVIII siècle.
Stationnement & départ : Plage lacustre à l'ombre des pins.

Etape 1
Franchissement de la passerelle sur le canal du littoral des Landes, creusé dans les années 1860 et aménagé dans les années 1970 pour permettre la navigation entre les étang de Sanguinet et de Biscarrosse. Remarquable petit port de plaisance. La boucle suit la piste cyclable le long du canal pendant près de 3 km. Agréable végétation rivulaire.
Etape 2
Face au cimetière, après un portique, le circuit remonte vers le nord et pénètre dans la pinède constituant la forêt usagère de Biscarrosse, qui porte encore les stigmates de la tempête de décembre 1999. En 1277, le roi d'Angleterre ouvre un droit d'usage à tous les habitants de Biscarrosse (pâture, cueillette, chasse, bois) sur près de 1 000 ha. Contesté à une époque récente, ce droit perdure toutefois sur près de 330 ha de forêt communale gérée par une association de gestion de la forêt usagère. 670 ka sont ainsi retournés dans le strict domaine privé. On peut observer des osmondes royales (belle variété de fougères).
Etape 3
A la sortie, sur la route de Biscarrosse plage, prendre la deuxième encoche formée dans la glissière de sécurité pour pénétrer à nouveau dans la forêt, d'où l'on domine le marais tourbeux de phragmites colonisé par l'aulnaie-saulaie. La cabane forestière Favre témoigne encore de l'ancienne activité du gemmage (récolte de la résine).

Infos pratiques

Le canal transaquitain, ou canal des Landes a été creusé dans les années 1830 depuis le bassin d’Arcachon jusqu’à Mimizan, et relie encore aujourd’hui les étangs de Cazaux-Sanguinet, Parentis-Biscarrosse, et Aureilhan.
Dès le 17ème siècle, l’architecte militaire Vauban souhaite relier Arcachon à Bayonne à travers les étangs landais par le biais d’une voie commerçante.
De nombreux projets sont lancés et c’est finalement la Compagnie d'exploitation et de colonisation des Landes de Bordeaux qui permet la construction d’une grande voie d’eau. À l'origine, deux tronçons étaient prévus. Le premier, reliant Cazaux à Aureilhan par Mimizan, ne voit jamais le jour tandis que les travaux des 14 kilomètres de la deuxième partie commencent en1835.
Le canal mesure 14,5 km de long, d’une largeur de 10 à 24 m, et 1,65 m de mouillage.
Sur les huit écluses prévues, sept furent réalisées.
Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Allemands, qui craignaient une invasion anglaise, remplacèrent les écluses par des barrages de palplanches, visibles encore de nos jours, pour inonder tous les terrains de Gujan, La Teste et Cazaux et ainsi retarder l’avancée des troupes ennemies.
Le canal permit le transport de marchandises (le fer notamment pour l’alimentation des forges), mais aussi le tourisme fluvial.
Mais cela ne suffit pas, car outre la rentabilité insuffisante, les coûts d’entretien devenant trop importants en raison de son ensablement, le canal doit être abandonné, et c’est finalement la commune de Biscarrosse qui le rachète. Il existe encore aujourd’hui un canal en service qui relie le lac de Cazaux à celui de Parentis, tout en contournant le petit étang de Biscarrosse. Cette courte section est équipée d'une écluse à petit gabarit en libre-service gratuite, à Navarrosse.

Brochures et documents téléchargeables

Votre contact

Comité Départemental de la Randonnée Pédestre

39, rue Martin Luther king
40000 MONT DE MARSAN

Sur l'itinéraire